En cas de résiliation pour des raisons économiques, le délai de préavis dépend de la durée de service de l`employé. Durée du service de même, les employeurs peuvent refuser d`approuver le congé de certains employés si plusieurs employés ont demandé un congé au cours de la même période. Là encore, le refus doit être justifié. En pratique, cette justification n`est qu`une variante du premier motif de refus. Les employeurs ne peuvent pas refuser les demandes de congé de tous les employés pour ces motifs. Ils doivent mettre en place des critères de priorité. Le montant de l`indemnité est égal au revenu moyen de l`employé utilisé pour calculer les cotisations d`assurance-retraite au cours des 12 mois précédant la période de congé parental. Ce montant ne peut être inférieur au salaire social minimum (1 998,59 euros brut par mois à l`indice 794,54 (indice applicable à partir du 1er janvier 2017)) et est plafonné à 5/3 de ce minimum (soit 3 330,98 EUR brut par mois à l`indice 794,54). Limites sur ce laps de temps: la durée ne peut excéder la période pendant laquelle l`employé a travaillé pour l`employeur. Étant donné que l`octroi du soutien est assujetti à l`employé ayant eu une relation professionnelle avec l`employeur pendant au moins 24 mois (voir ci-dessus), la période minimale est de deux ans. En ce qui concerne l`exemption de travail pendant la période de préavis, également appelée congé de jardin (art. L.

124-9 du code du travail), il s`agit de la prérogative de l`employeur. Cela signifie que c`est l`employeur qui décide si un employé doit ou non travailler pendant la période de préavis. ALEBA conseille vivement de demander une exemption de travail pendant la période de préavis. L`employeur peut interpréter une telle demande de la part de l`employé comme preuve d`une résiliation d`un commun accord et résilier immédiatement le contrat de travail en conséquence. Exemple: si la période d`essai s`étend jusqu`au 31 mars, le préavis de 24 jours doit se terminer, au plus tard, le 31 mars. À la fin de la période de préavis, tous les employés seront dotés d`un certificat d`emploi (le certificat U1) par leur employeur. Si l`employeur ne le fournit pas automatiquement lors de la délivrance du bordereau de paie final, il doit être formellement demandé. Le certificat attestant les paiements finaux reçus par l`employé doit être soumis à l`Agence pour le développement de l`emploi – ADEM (national Employment Administration).